Résumé d'un sujet du forum sur les discus Wayne Imprimer

 

 

Cette article est un condensé des messages postés par Guillaume Laué sur le forum de l'ADP perdu dans les méandres de la toile et datant déjà de plusieurs années (2004 pour être précis) concernant les discus Wayne.

Vous y trouverez des explications sur la sélection en élevage, en vue de fixer / favoriser des gènes précis, ainsi que des informations sur l'historique de variétés propres à Mr. Wayne.

Certains passages ont été supprimés (suppression signalée par des [...]) car qui parlaient plus de magasins en particuliers plutôt que des discus en général. Les citations de Guillaume sont en écriture classique, nos interventions en italique. Bonne lecture !

wayne5Blueknightwayne4

 

Bonjour à tous,

Suite à la lecture de vos messages, je tiens à préciser plusieurs choses :

Premièrement, les plus beaux poissons du Wayne Discus Centre sont exportés en Europe et donc notamment en France puisque j'effectue souvent la sélection personnellement. Certains parmi vous ont certainement eu l'occasion de voir de leurs propres yeux certains spécimens présents sur notre territoire à l'occasion du concours de Bretteville.

Deuxièmement, ce ne sont pas nos Discus qui ont été déréférencés par les grandes surfaces d'animaleries que vous citez mais la société qui nous diffuse en France. Nous aurions pu continuer de les fournir en passant par un autre diffuseur comme certains nous l'ont demandé mais je n'ai pas souhaité renouveler cette expérience pour toutes les raisons que vous avez citées. Même si je connais des gens très compétents à l'intérieur de ces chaînes, leur structure et leur mode de fonctionnement ne sont pas adaptés à notre façon de travailler.[ ... ]

Troisièmement, le pourcentage de Spotted Eruption sélectionnés par nos soins et achetés à 5 cm qui deviennent bien pointés dépend de la personne qui s'en occupe. Le taux de 3 sur 10 n'est pas une fatalité ! J'ai eu l'occasion de constater avec Wayne lors de notre visite chez notre distributeur du 94 un taux de réussite de 100 % sur une douzaine de Spotted Eruption et Shooting Star. Arrivés à 5 cm sans aucun point, ils sont maintenant tous pointillés; je vous invite à le constater sur place, de plus la boutique est vraiment bien tenue et le propriétaire mérite vraiment de réussir. Wayne était très satisfait de la façon dont ses poissons étaient présentés et de leur évolution.

Turquoise Brillant Jeune Turquoise Brillant Adulte

turquoise-brillant-jeune brilliant-turquoise

Un autre message (nous n'avons cité ici que les informations d'ordre général, en retirant les explications particulières à un magasin précis) et qui apportent quelques précisions sur les couleurs des discus :

Heureusement que les Spotted inférieurs à 8 cm ne sont pas "finis" et 100 % pointés, même chose pour les Leopards

6-7 cm. Un enfant ressemble t' il à un adulte ? A t'on de la barbe à 8 ans ? Un poisson qui n'est pas hormoné ne peut pas avoir sa forme et sa coloration finale à 8 cm ! Surtout dans ces variétés-là !

Les Leopards Diamond sont issus de croisements entre des Leopard Skin et des Red Diamond, eux-même issus des Turquoises rouges allemands.

turquoise-hervIMG_2896Leopard_discus_Ring3

Autre message :

J' ai été propriétaire et gérant du magasin ANIMAL PASSION de Rueil-Malmaison de 1996 à juillet 2003. Il n'ont plus commandé de discus Wayne après mon départ et durant toute la période où j'y étais je ne me souviens pas avoir jamais eu de Spotted Eruption de 6 cm déjà pointés à 100%...Je reviens de notre ferme de Chine où j'ai vu un nombre certain de jeunes Spotted Eruption de 5-6 cm et aucun n'était recouvert de points rouges sur tout le corps à cette taille.

Dans le cas du Leopard Diamond (issu du croisement Red Diamond X Leopard Skin) les lignes sont continues mais plus irrégulières que chez le Red Diamond (qui est un Turquoise rouge aux couleurs très brillantes).

Par contre il existe 2 types de Turquoise : le Turquoise rayé qui garde ses larges vermicules bleues une fois adulte sur un fond brun et le Turquoise uni qui n'a plus de vermicules une fois adulte (sauf sur la tête) et ressemble à un Cobalt (on ne voit plus la couleur de fond).

Turquoise indique une couleur, pas un motif. L'appellation brillant indique un reflet bleu-vert métallique obtenu à l'origine par Jack Wattley en croisant ses discus bleus avec des F1 de discus verts sauvages du Téfé. Un Turquoise brillant peut donc être uni ou rayé (solid ou stripped) mais en aucun cas il n'a une couleur de fond brun-rouge, il ne peut donc pas être confondu avec un Leopard Diamond qui est une déclinaison de Turquoises-rouges. Les Discus Blue Knight et Reflection D peuvent par contre être considérés comme des Turquoises brillants.

Mais je suis bien d'accord avec vous, un beau discus est un beau discus qu'importe le nom que l'on met dessus...

Néanmoins ces informations peuvent être utiles pour un éleveur qui désire travailler une souche particulière. Les caractéristiques génétiques des parents d'un reproducteur sont importantes pour déterminer les croisements que l'on veut faire et estimer ce que l'on peut espérer d'obtenir.

leopard_diamondpigeonbloodIMG_2900

Saviez vous qu'en croisant 2 Leopards Puzzle vous avez une petite chance d'obtenir quelques Spotted Eruption ?

Même en terme d'esthétique il est impossible de confondre un Turquoise brillant avec un Léopard Diamond à cause de la couleur de base du poisson. Je connais bien cette info puisque je viens de la donner dans mon post précédent... En effet si 2 Léopards Puzzle (variante du Léopard Diamond) peuvent parfois donner une petite partie de Spotted Eruption, c'est bien qu'ils en ont des gènes commun... Par conséquent un au moins de leur parent est un Spotted Eruption...

Les Shooting Star donnent un plus fort pourcentage de Leopard Diamond et de Leopard Skin car ils en sont issus. (Ils portent des gènes Leopard et Snakeskin). Ce sont donc des Leopard Snakeskin.

Les Spotted Eruption sont issus des Milky Way créés par Wayne en 1998 qui portent des gènes des sauvages du Téfé et du Coari et des gènes Red Snakeskin (issus de Snakeskin et de Red Diamond) donc en croisant du Spotted Eruption ensemble on pouvait retrouver à l'origine du Spotted Eruption, du Red Diamond et du Red Snakeskin. Maintenant on trouve plutôt du Leopard Diamond et du Puzzle suite au croisement entre les souches Shooting Star et Spotted Eruption (là encore tout dépend des géniteurs). Il y a plusieurs moyen d'obtenir des Leopard Diamond notamment :

Leopard Diamond X Leopard Diamond

Red Diamond X Leopard Skin

Leopard Skin x Leopard Diamond

ou pour un plus faible pourcentage :

Leopard Skin X Shooting Star

Spotted Eruption X Shooting Star

Shooting Star x Shooting Star

Spotted Eruption X Spotted Eruption.

Ces 4 derniers croisements tendent plutôt à donner des Léopards Puzzle (pour ce qui concerne la partie de la portée quin'aura pas le gène Snakeskin visible).

Bien sur chacun de ces croisements donne un pourcentage différent. Ces pourcentages varient aussi selon les géniteurs et leur propre "historique" génétique. C'est ainsi que le taux de ressemblance d'une portée issue d'une nouvelle variété avec ses parents s'améliore au fil des générations. Certains couples de Spotted Eruption donnent maintenant entre 70 et 80 % de jeunes Spotted Eruption et 30 à 20% de Leopard Puzzle.

Mais, bon qu'importe les noms, ça fait 100% de beaux poissons...

C'est en utilisant ces principes que les éleveurs "créent" de nouvelles souches : d'abord ils croisent 2 discus de souches différentes afin d'obtenir un hybride présentant les caractéristiques des 2 parents. (ex : afin d'obtenir un discus blanc à points rouges, Wayne a croisé un Spotted Eruption avec un Snow White).

La 1ère génération ( F1 ) est souvent décevante à cause de la dominance de certains gènes sur d'autres et aussi parce que la plupart des souches utilisées au départ sont elles mêmes des hybrides et pas des souches "pures". (Dans le cas cité plus haut : la première génération donne un discus gris-blanc avec de vagues, minuscules points plus ou moins rouge selon les individus.

Seuls quelques rares spécimens se détachent du lot et sont utilisés pour continuer la création de la nouvelle variété) Ensuite, il faut, selon le but visé et les résultats obtenus, reproduire les F1 sélectionnés entre eux ou bien parfois avec un des deux parents (ou un autre spécimen de la même souche qu'un des deux parents.) Dans le cas d'un croisement entre frère et soeur on obtient la 2ème génération qui donne en théorie 25 % identique au grand-père, 25 % identique à la grand-mère et 50 % d' hybrides (dans le cas de souches pures lors du croisement initial, ce qui avec les discus est assez rare...)

Et c'est finalement ce qui fait tout l'intérêt de la reproduction de ce poisson... Au fil des génération on répète ce processus de sélection et de croisements afin d'améliorer les nouvelles générations. Plus on possède d'individus au départ mieux c'est, car les chances de trouver des spécimens correspondants à ce que l'on cherche augmentent et la consanguinité est moins directe.

IMG_2919spotted-herv

Par expl : si on a fait 5 couples de Spotted Eruption X Snow on a un plus grand choix de F1 donc plus de chance de trouver des beaux spécimens ; de plus on peut croiser entre "cousins" plutôt qu'entre frère et soeur. Et si on a un stock de 50 Spotted Eruption et Snow adultes et qu' on utilise le backcross, on n'est plus obligé de croiser les F1 avec le père ou la mère mais on peut utiliser d'autres spécimens de même souche que les parents. La consanguinité est donc moindre. C'est d'ailleurs ce qui fait l'avantage des "grands" élevage par rapport aux "petits".

On finit parfois par obtenir ce qu'on cherchait au départ ( ici les White Eruption F2 et aujourd'hui F3) et en chemin il y aura eu plusieurs générations dite "intermédiaires" (ici les White Leopard F1). Une fois le but atteint on cherche à fixer et améliorer la souche (c'est-à-dire augmenter le % de jeunes identiques aux parents). Plus il y a de critères, plus c'est difficile (couleur, motif, points, forme particulière).

C'est le même principe pour le Spotted Eruption dont le Milky Way a finalement été une génération intermédiaire. Il s'est écoulé 3 ans de sélections et de croisement entre la 1ère génération de Milky Way (1998) et celle de Spotted Eruption

(2001). Peut-être qu'en 2006 le Spotted Eruption ne sera plus qu'une variété intermédiaire...qui sait ce que Wayne a dans la tête...

Cette méthode permet d'améliorer et de tendre vers un but précis mais les changements les plus spectaculaires arrivent par accident. Il s'agit des mutations génétiques spontanées telles que les leucistiques (Snow), les albinos (Red Pupil) ou les Snakeskin.

Ce phénomène est rare dans la nature parce qu'un mutant n'est souvent pas adapté à la survie dans son milieu naturel

notamment si sa couleur change : un lièvre leucistique se fera vite repérer... De plus les chances qu'il croise un autre mutant pour se reproduire sont infimes.

Les premiers Snakeskin par exemple sont issus de générations d'accouplements consanguins entre Turquoise, les Red Pupil (oeil rouge et pupille rouge) sont apparus à Hong Kong après un croisement entre 2 Alenquers !!!

Ces "accidents" génétiques sont impossibles à prévoir et ne sont pas la suite d'un travail spécifique sur plusieurs générations comme peut l'être la création d'une souche : ils peuvent arriver chez n'importe qui, n'importe quand... Par contre la fixation de ces mutations et leur amélioration résulte de ce même procédé : Wayne n'a pas crée le Snakeskin mais il en a fait le Shooting Star et le Spotted Eruption.

J'espère avoir éclairci les zones d'ombres et Wayne se joint à moi pour vous souhaiter à tous une grande réussite dans vos élevages.

 

Concernant la souche « pigeon » :

C'est effectivement une mutation spontanée donc accidentelle apparue en Thaïlande en 1991.

Kitti Panaïtti prétend en être à l'origine, mais de nombreuses personnes éclairées disent qu'il a acheté les 1ers specimens à un petit éleveur amateur local. Ce qui est certain c'est qu'il a été le 1er à les commercialiser.

 

Guillaume Laué.

 

Toute l'équipe d'ADP remercie chaleureusement Guillaume Laué de sa participation, et de la mine d'informations que constituent ses messages. (photographies tirées du net et des membres de l'ADP).