Fiche technique N° 10 : La quarantaine Imprimer

Procéder à une quarantaine des nouveaux arrivants est indispensable.

 

Quand ? Pourquoi ?

A chaque nouvel arrivant, avant que celui-ci ne soit introduit dans le bac communautaire, pour réduire les risques de transmission de maladies.

Comment ?

Ce bac (nu si possible) devra se situer de préférence loin des autres bacs afin d'éviter toute contagion par éclaboussures, et disposer de son propre matériel (épuisette, siphon...), un bac à part et au calme. L'éclairage n'est pas indispensable, mais permet d'habituer les poissons à l'éclairage auquel ils seront soumis ensuite.
Si vous acquérez d'autres poissons pendant une quarantaine déjà commencée celle-ci reprendra obligatoirement du début.
Elle doit être effectuée pendant au moins 4 semaines, aux mêmes conditions de maintenance que le bac de destination (alimentation, conditions physico-chimiques de l'eau.). Lors de cette période, les nouveaux arrivants seront observés scrupuleusement.

Le discus-test

Il est possible qu'un discus soit porteur sain d'une maladie (lui s'est immunisé, mais il peut la transmettre à d'autres poissons). L'utilisation du poisson-test (issu du bac communautaire, choisi parmi les discus robustes) permet deux choses :

  • mettre les nouveaux poissons en contact avec les germes dont le poisson-test est porteur sain
  • vérifier si les germes dont les nouveaux poissons sont eux-mêmes porteurs sains ne seront pas excessivement pathogènes pour vos anciens pensionnaires. En cas de maladie dangereuse, seul le discus-test est exposé.

Il sera introduit dans le bac de quarantaine pour une période d'au moins 2 à 3 semaines. Si celui-ci résiste et que tout se déroule normalement, vous pouvez procéder au transfert dans le communautaire.

Remarques :

  • Il s'avère que dans plusieurs cas le poisson-test soit plus robuste et plus résistant que les autres et qu'une maladie de type attaque bactérienne (bénigne) survient dans le bac communautaire, que des changements d'eau fréquents endiguent en général.
  • Evitez d'introduire un trop grand nombre de poissons simultanément dans le bac d'accueil après une quarantaine, ceci pourrait être un facteur extrêmement stressant pour les anciens locataires.
  • A l'inverse, maintenir un discus seul plusieurs semaines n'est pas aisé, aussi est-il préférable, quand c'est possible, d'acquérir un (petit) groupe de poissons qui passeront la quarantaine ensemble.
  • Certains utilisent la période de quarantaine pour déparasiter les nouveaux arrivants. C'est conseillé, mais avec l'aide de personnes d'expérience : traitement thermique, sel ou médicaments spécifiques du commerce ne sont pas anodins et traiter en aveugle n'est pas toujours efficace, et parfois dangereux.