Home Documentation Articles Des colocataires pour nos discus
Erreur
  • XML Parsing Error at 1:3476. Error 9: Invalid character
Des colocataires pour nos discus PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 27 Avril 2013 11:21

 

 

Bien souvent lorsque l'on parle de bac à discus, on ne parle que des discus, de leurs tailles, de leurs couleurs, de leurs provenances, de leur beauté et de leur comportement. On parle aussi du bac en lui même, la cuve nue pour un meilleur entretien (pour les puriste et fan du ménage) ou du bac avec sable/sol nutritif et plante, de son éclairage, de sa filtration et de toute l'installation technique qui va avec. Mais il est rarement évoqués, plus en détail, les colocataires du discus. Ces petits compagnons qui agrémentent l'aquarium et apportent un plus non négligeable à l'esthétique de cette ensemble...

017aqua.04.12.11-33-2

Dans un premier temps, il est important de faire un petit rappel.

Malgré les multiples sélections réalisées par l'Homme, le discus reste un poisson Sud-américain il est donc de bon ton, et pour le bien être des colocataires (niveau caractéristiques de l'eau), de choisir comme compagnons des poissons qui vivent sur le même continent que le discus. Et, bien que les discus dit d'élevage s'accommodent parfaitement à une eau au pH neutre, voir un peu plus basique, il serait aberrant de le maintenir dans le même bac que du cichlidé africain par exemple.

Parmi les colocataires sud-américains, certains d'entre-eux seront de petites tailles tandis que d'autres pourront être bien plus imposant, c'est pourquoi il est bien entendu que quelle que soit la cohabitation il faudra s'assurer que le bac soit assez volumineux afin de ne pas engendrer de problèmes de dominations et de territorialités entre les différentes espèces.

Dans un bac nous avons plusieurs zones de nage : la zone basse se situant près du sol, la zone intermédiaire se situant en pleine eau (au milieu du bac) et la zone haute se situant à fleur de la ligne d'eau. Le discus est un poisson évoluant dans la zone intermédiaire. Nous allons présentez ci-dessous les différents colocataires susceptibles de peupler un aquarium avec discus en fonction de leur zone d'évolution privilégiée tout en sachant que cette liste est loin d'être exhaustive. Pour avoir plus de détails spécifique à telle ou telle variété de poisson rien de mieux qu'un petit tour sur le Net.

 

Zone basse :

Parmi les poissons d'Amérique du Sud, il existe un nombre incalculable d'espèces pouvant peupler le fond de votre aquarium. Nous allons nous restreindre à 3 familles de poissons que vous pourrez retrouver le plus souvent à la vente c'est à dire : les Corydoras, les Loricaridés et les Cichlidés nains.

Les Corydoras :

Quelques exemples d'espèces de corydoras : C. aeneus, C. panda, C. sterbaï, C. adolfoi, C. paleatus ou bien encore C. julii, etc...

Ce sont des poissons fouilleurs, vivant en groupe et dont il existe de nombreuses espèces décrites. Ils ont la particularité de vivre caché à l'ombre des plantes et des racines le jour et d'être beaucoup plus actif la nuit remuant inlassablement le sable du bac à la recherche de nourriture. Ne s'occupant que de lui-même et de son groupe, le corydoras n'est pas un poisson agressif envers les autres poissons de l'aquarium. Pour vivre heureux il aime vivre en groupe de minimum 6 individus de la même espèce.

Attention tout de même à vérifier la température de maintenance de certaines espèces de corydoras qui pourraient ne pas supporter d'être maintenues continuellement dans des bac à 29°C.

cory01cory02cory03cory04cory05

 

Les Loricaridés :

Quelques exemples de Loricaridés : L333, L046 (hypancistrus zebra), Ancistrus commun ou bien encore Farlowella, etc...

Comme chez les corydoras il existe un énorme quantité d'espèces décrites ou non et certaines encore complètement inconnues. Les loricaridés sont des poissons ventouses qui se collent au décor ou aux vitres de l'aquarium, c'est leur mode de déplacement. Injustement appelé poisson nettoyeur car certains aiment brouter les algues, les loricaridés ne sont pas des techniciens de surface mais ont un comportement bien spécifique et très intéressant à observer. Pour la plupart des espèces ils aiment, eux aussi, être maintenu en groupe où une hiérarchie s'installera dans le temps, avec un mâle dominant et son harem autour duquel graviteront les autres mâles du groupe. Dans le milieu naturel les Loricaridés vivent dans des cours d'eau à courant fort c'est pourquoi en aquarium l'eau doit être bien brassée et oxygénée pour une maintenance optimale.

Attention à la taille des poissons une fois adultes car certaines espèces peuvent facilement dépasser les 30cm et même atteindre les 50cm, ce qui, dans un aquarium peut créer beaucoup de remue ménage et vite compliquer les choses.

zebra1panaque-l027-minilori01lori02lori03

 

Les cichlidés nains d'amérique du sud :

Quelques exemples de cichlidés nains : Apistogramma cacatuoides, A. agassizii, A. Borelli, A. Baenschi, Nannacara anomala, Mikrogeophagus ramirezi ou encore Laetacara curviceps, etc...

Là encore, chez les cichlidés nains il existe beaucoup de variétés différentes et il serait impossible de toutes les détailler. Celles-ci demandent souvent des caractéristiques de l'eau bien spécifique. Ils évoluent de préférence dans l'eau acide bien que pour les plus commun tel que A. cacatuoides ou Mikrogeophagus ramirezi le ph pourra être neutre car souvent issu de multiples sélections ayant accoutumé les poissons à une eau moins acide. Par contre pour certaines variétés, prélevées dans le milieu naturel, le pH devra se situé plus près des 6, voir quelques fois plus bas encore. C'est pourquoi il faudra bien sélectionner la variété de cichlidés nains que l'on souhaite maintenir et ne pas se lancer à l'aveuglette.

De plus, ce sont de petits poissons très territoriaux lorsqu'il y a accouplement, reproduction et garde des alevins. Là encore, il faudra pouvoir leurs offrir suffisamment de cachettes avec un territoire par couple d'au moins 50cmx50cm pour que la cohabitation avec les autres membres du bac se fasse sans trop de problèmes. Idéalement les cichlidés nains seront maintenu en couple et pas plus de deux espèces différentes par bac. Si toutefois vous êtes intéressés par certaines espèces non compatibles avec un bac à discus il ne faudra pas hésiter à mettre un couple en bac spécifique d'environ 80L afin qu'ils puissent s'épanouirent pleinement.

CN01CN02CN03CN05CN04

 

Zone Intermédiaire :

 

Bien entendu, c'est ici que vont évoluer vos discus, la vedette du bac. Si la maintenance avec des groupes de characidés est assez fréquente, il n'est pas courant de vouloir mettre d'autres poissons de grande taille dans la même zone d'évolution. Pourtant, si le bac est assez grand, une cohabitation avec d'autre grand poisson est tout à fait envisageable.

Les scalaires :

Le scalaire d'élevage ou typé sauvage (Pterophyllum scalare) est l'autre poisson endémique d'Amérique du sud que tout le monde connait et qui peuple nos bacs depuis bien longtemps déjà. Évoluant dans une eau aux même caractéristiques que les discus il peut faire un compagnon possible si le bac est assez grand (+ de 700L) et surtout si vos discus sont adultes. Le scalaire étant un poisson bien plus vif que le discus, il sera là en premier lors de la distribution de nourriture. C'est pourquoi il vaut mieux que les discus soient déjà adultes afin qu'il n'y ai plus de concurrence alimentaire importante. Une distribution de nourriture à plusieurs endroits dans le bac sera obligatoire.

Comme les discus, les scalaires aiment vivre en groupe d'au moins 5 individus parmi lequel un couple se choisira à coup sûr.

Photo0509Sc01Sc02Sc04Sc03

 

Autres cichlidés :

Il existe bien entendu d'autres cichlidés hormis les cichlidés nains en Amérique du sud. Comme par exemple les Geophagus, Pterophyllum Altum ou les Heros, etc...

La maintenance est possible avec les discus en ce qui concerne certains geophagus si le bac s'y prête, par contre elle est déconseillé avec les Heros ou Uaru car plus turbulant, bien que ces poissons se retrouvent dans le même habitat que le discus à l'état sauvage. Ce sont des poissons dit « terrassier » ils remuent le fond du bac et souvent déplacent le sable dans de grandes proportions ce qui pourrait gêner la paisible vie d'un groupe de discus en aquarium.

En ce qui concerne les Altum, la cohabitation est tout à fait envisageable mais il faut tout de même avoir un bac avec une hauteur d'eau d'au moins 70cm, l'idéal étant 80cm. Ce sont des poissons pouvant atteindre 25cm de hauteur et aimant évoluer en groupe d'au moins 6 individus. Le bac doit donc avoir un volume conséquant si une maintenance avec des discus est envisagée (au moins 1000L).

AltumHerosgeo02geo01meso

 

Les Characidés :

Quelques exemples de characidés : Paracheirodon axelrodi (néon), Hemigrammus bleheri (nez rouge), Hyphessobrycon herbertaxelrodi (néon noir), mais aussi Pygocentrus nattereri (piranha), Nannostomus beckfordi, etc...

La famille des characidés et très vaste et ses espèces sont très diversifiés allant du simple néon, bien connu, au piranha, poisson carnivore par excellence. Si la cohabitation avec les petits characidés ne posera aucun problème particulier il est certain qu'il faudra exclure les variétés de piranha d'un bac à discus sous peine d'avoir, au final, un bac spécifique consacré au piranha. C'est pourquoi, nous allons uniquement développer ci-après les besoins des petits characidés.

Les characidés sont des poissons vivant en groupe de plusieurs centaines d'individus dans le milieu naturel. En aquarium il est donc primordial d'en avoir un petit groupe afin qu'ils se sentent à l'aise et d'avoir un bel effet de banc dans le bac. Trop peu nombreux ils ne seront pas vraiment visible et passeront quasi inaperçu. Ce sont des petits poissons vifs apportant pas mal de vie à l'aquarium. La maintenance à pH neutre ne leur pose aucun problème et pour la plupart des espèces une température de maintenance de 29°C leur est facilement supportable.

chara01chara02chara03chara04chara05

 

Les poécilidés :

Quelques exemples de poécilidés : Poecilia reticulata (guppie), Xiphophorus maculatus (platy), etc...

Bien qu'ils ne soient pas originaire du bassin de l'amazonie, certains poecilidés peuvent aussi cohabiter avec les discus. Ils sont pour la plupart originaire d'Amérique centrale mais leur maintenance étant très simple, les poécilidés se retrouvent souvent dans de nombreux bacs d'aquariophiles novices. Ce n'est pas une raison de les bouder lorsque l'on souhaites passer à une étape supérieure. Des spécimens comme les wingei (guppies sauvages) ou encore certaines variété de Xiphophorus sont très attirant et diversifiés au niveau des patrons de coloration. Deux ou trois trio de poécilidés vous animeront le bac avec leurs « danses » amoureuses incessantes.

poeci01poeci02poeci03poeci04poeci05

 

Zone haute :

 

Quelques exemples : Carnegiella strigata, Copella arnoldi, Nannastomus beckfordi, etc...

C'est une zone souvent oubliées car peu visible dans nos bacs, il existe pourtant quelques poissons qui vivent juste sous la ligne d'eau notamment Carnegiella strigata (ou poisson hachette) qui animeront la surface de votre bac. Toutefois il est impératif de posséder un couvercle sur votre aquarium pour la maintenance de telles espèces car elles sont réputées comme « sauteuses » et peuvent finir asséchées sur le sol de votre salon. Une autre espèce comme Copella arnoldi est un poisson de surface mais assez petit (inférieur à 4cm) il risque de vite passer inaperçu dans un grand bac à discus. Quand aux Nannostomus beckfordi, bien qu'évoluant principalement dans la zone intermédiaire ils peuvent aussi se placer un peu plus haut dans le bac afin d'avoir un peu plus d'espace de nage. Ils aiment, comme les poissons hachette, vivre en groupe d'au moins une dizaine d'individu. Leur maintenance est simple et demande une eau au ph proche de la neutralité ainsi qu'une température d'eau située entre 26°C et 29°C.

hachette01hachette02nannosto01copellacopella2

 

En réalisant ce survole des différentes zones d'un aquarium, nous avons ainsi effectué un petit récapitulatif sommaire des colocataires possible dans un bac à discus. J'espère que cela vous aura aidé dans vos recherches et donné de nouvelles idées afin de rendre votre bac du salon encore plus vivant et attrayant. Avec une association d'autres poissons vous pourrez ainsi, selon vos envies et votre goût, créer un aquarium de type biotope en respectant scrupuleusement les zones d'origine des poissons ou créer un aquarium communautaire, planté ayant pour principal attrait les discus qui y évoluent. Il vous est même possible de rester en cuve nue mais avec quelques compagnons pour vos magnifiques discus.

 

Merci d'avoir consacré un peu de votre temps à la lecture de cet article et continuez pleinement à vivre notre passion commune : le discus.

 

 


Les photos sont soit de l'ADP, de moi ou tirées du Net.

Pour plus d'informations sur les poissons de fond vous pouvez vous rendre sur http://www.planetcatfish.com/ par exemple.

Pour plus d'informations sur les cichlidés nains vous pouvez vous rendre sur http://apisto.sites.no/slekt.aspx?gruppeID=1 par exemple.

Pour plus d'informations sur les poécilidés vous pouvez vous rendre sur http://www.francevivipares.fr/ par exemple.

Pour plus d'information sur les cichlidés vous pouvez vous rendre sur http://www.francecichlid.com/ par exemple, bien qu'il n'y soit présenté en grande partie que des cichlidés du continent africain.


 

 

Rédacteur : Alex32

 

Mise à jour le Dimanche, 29 Mai 2016 23:26
 

 

 

 

 

 


copyright ©2004-2016 - www.association-discus-passion.com- Tous droits réservés.

Hébergé par : 

O2switch

service pour surveiller le temps de disponibilité d