Home Documentation Fiches Fiche technique N° 12 : L'acclimatation
Erreur
  • XML Parsing Error at 1:3476. Error 9: Invalid character
Fiche technique N° 12 : L'acclimatation PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 08 Novembre 2007 13:21

Après avoir consciencieusement choisi vos discus, vous voici arrivé chez vous, avec vos nouveaux pensionnaires. Il est conseillé de procéder à une quarantaine sérieuse (voir fiche 10 : La quarantaine). Mais quarantaine ou non, l'acclimatation ne change pas.


Cette phase a pour but d'adoucir les changements des paramètres pour vos poissons. Elle se passe en deux temps : dans l'immédiat, habituer vos poissons à votre eau, puis pendant plusieurs jours, laissez vos poissons s'habituer à votre maintenance.

En arrivant :

Si vous devez procéder à un changement d'eau, il est préférable de le faire avant une acclimatation.

Le plus pratique et le plus sûr est l'acclimatation au goutte-à-goutte (par siphon, voir schéma).

Veillez à renouveler trois fois au moins le volume initial, et à maintenir une température correcte (on peut placer un petit chauffage, en surveillant la température très régulièrement). L'eau du transport ne doit pas être mise dans l'aquarium.

  • Si les paramètres sont assez proches (c'est le cas après une quarantaine), ¾ h suffisent.
  • Si les paramètres d'origine de votre discus sont très différents des paramètres de votre eau, cette phase doit être lente (plusieurs heures).

Dans les jours qui suivent :

La première semaine, il est fréquent que les discus nouvellement arrivés soient peureux, surtout s'ils sont les premiers à être introduits dans votre aquarium. Laissez-leur le temps d'arriver, il faut parfois plusieurs semaines à certains discus pour s'habituer à vous.
Même si vous ne voyez pas vos discus manger, cela ne veut dire qu'ils jeûnent. Nourrissez-les en plusieurs endroits, pour que les dominés trouvent de quoi se satisfaire, et écartez-vous pour ne pas les stresser. Variez la nourriture, et si vraiment vos discus chipotent, tentez un peu de nourriture vivante (en commerce ou sur le net). En cas de gros stress, nourrissez juste avant l'extinction de l'éclairage.
Réduire l'éclairage rassure parfois les timorés. Réorganiser le décor permet de mettre nouveaux et anciens discus sur un pied d'égalité, les anciens perdant leurs repères territoriaux. Cela facilite souvent l'intégration du ou des nouveaux.

Tout ne se passe pas toujours facilement :

En cas de réaction (attaque bactérienne, visible par un léger voile opalescent ou nageoires serrées), ne vous précipitez pas sur les médicaments : des changements d'eau et un rapprochement des paramètres naturels du discus (GH inf à 10, pH de 7 ou moins) suffisent en général. Il convient de ne surtout pas entreprendre de traitement, mais de faire preuve de patience, et de recul : évitez de mettre les mains inutilement dans leur bac.
Les critères d'inquiétudes sont les suivants : discus qui s'assombrit, qui maigrit (qu'il s'alimente ou non), ou qui développe une maladie clairement identifiable (points blancs, attaque bactérienne sévère ou mycose), nage désordonnée. Normalement, si vous avez suivi une quarantaine, ces signes apparaissent à ce moment, en bac nu, et il est plus facile d'intervenir.

Mise à jour le Dimanche, 29 Mai 2016 15:42
 

 

 

 

 

 


copyright ©2004-2016 - www.association-discus-passion.com- Tous droits réservés.

Hébergé par : 

O2switch

service pour surveiller le temps de disponibilité d