Fiche technique N° 3 : Aquariums et paramètres Imprimer
Dimanche, 14 Octobre 2007 23:37

Les aquariums communautaires plantés sont le type de bac le plus répandu.

Voici un tour d'horizon des autres types de bac :

  • L'aquarium nu (complètement, seuls sont présents les éléments chauffants et/ou la filtration). C'est dans ce type de bac qu'ont grandi la plupart des discus d'élevage. Une hygiène rigoureuse est nécessaire au grossissement des alevins et des discus juvéniles. Dans cette phase, les bacs sont siphonnés après chaque distribution de nourriture, l'eau est renouvelée pratiquement tous les jours, souvent dans sa totalité !!! Le volume est variable de 50 à 200 litres en général. C'est aussi votre bac de quarantaine et votre bac hôpital. Un volume de 100 litres est correct.
  • L'aquarium de reproduction : il est nu, mais accueille un support de ponte pour le couple. Un loricaridé est parfois ajouté pour stimuler l'instinct de garde des parents. On compte entre 100 et 200 litre pour un couple.
  • L'aquarium spécifique : il n'accueille que des discus, dans un décor rappelant le milieu naturel (eau sombre, peu de plantes, racines, faible couche de sable). En général, il est destiné aux discus prélevés en milieu naturel (de maintenance plus délicate).
  • L'aquarium communautaire : il sera de préférence biotopique, c'est-à-dire qu'il n'accueillera que des poissons issus du même milieu de façon à ce qu'aucun ne souffre des paramètres spécifiques nécessaires aux discus.

Les paramètres :

  • le volume : comptez 50 à 70 litres par discus, en sachant qu'un minimum de 4-5 individus facilite grandement leur maintenance. Commencer par 3 discus dans 150 litres, c'est se préparer à gérer des tracas supplémentaires.
  • La température : en général, autour de 29°. Le discus tolère une plage de chaleur assez élevée, de 20 à 37°, mais en-dessous de 26°, leur appétit diminue fortement et les problèmes apparaissent. Au-dessus de 30°, ce sont les plantes et les autres espèces qui en pâtissent. 28 à 30° semble un bon compromis.
  • L'eau :
  • Le pH : acide, entre 6 et 7.
  • La dureté : eau douce, GH inférieur à 9°, KH autour de 4°
  • Pas de nitrites, peu de nitrates (on recommande de rester en dessous de 25 mg/l).

L'eau du robinet peut parfois convenir, à des valeurs supérieures à celles indiquées ci-dessus, à condition qu'elle soit exempte de pollution et de nitrates. Beaucoup de bactéries inoffensives pour les humains sont gênantes pour les discus ( Aeromonas , Pseudomonas ). Cette gêne, accumulée à d'autres facteurs de stress, conduit les discus à développer des maladies contre lesquelles les médicaments ne peuvent pas grand chose. Souvent, l'achat d'eau osmosée ou d'un osmoseur inverse est très bénéfique pour vos pensionnaires (et pour vos nerf !)

  • Eclairage : on s'accorde pour conseiller un éclairage pas trop puissant, avec un sol plutôt foncé, mais en fait, il semble que nos discus s'adaptent à tout à condition que les allumages / extinctions soient progressifs (deux jeux de tubes / lampes sur 2 programmateurs décalés) et réguliers.
  • Filtration : entre 2 et 4 fois le volume horaire du bac, un trop fort brassage gêne les discus.
Mise à jour le Dimanche, 29 Mai 2016 16:14