Découvrir le discus

Les variétés de discus

Le discus (Symphysodon) est un poisson tropical d’eau douce originaire d’Amérique du Sud. Dans la nature, on en trouve dans le bassin de l’Amazone au Brésil, en Colombie et au Pérou.
C’est l’une des seuls espèces d’eau douce en forme de disque.

Les discus (Symphysodon) forment un genre de poissons d’eau douce de la famille des Cichlidae, sous-famille des Cichlasomatinae.
Le nombre d’espèces de discus fait encore l’objet de désaccord entre les scientiques.

Nous tenterons ici de présenter les différentes variétés de discus en distinguant les variétés “sauvages”, des variétés “d’élevage”. 

Les variétés de discus

Les discus sauvages

Carte de l'Amazone

Jusque dans les années 2000, on considérait que le genre Symphysodon était composé de deux espèces :

  • le Discus de Heckel (Symphysodon discus) décrit par l’ichtyologiste autrichien Johann Jakob Heckel en 1840 à partir d’un spécimen provenant de la région du Rio Negro et issu de la collection ramenée par Johann Natterer suite à sa longue expédition au Brésil (1817-1835). Ce discus se reconnait très facilement à ses bandes transversales caractéristiques ; plus particulièrement les première (au niveau de l’œil), cinquième (au milieu du corps) et neuvième (au niveau du pédoncule caudal) sont d’une coloration soutenue. 
  • le Discus commun (Symphysodon aequifasciatus), décrit par l’ichtyologiste français Jacques Pellegrin en 1903 et dont la barre centrale n’est pas plus apparente que les 8 autres. Cette nouvelle espèce comprend 3 sous-espèces :
    • Symphysodon aequifasciatus aequifasciatus : discus vert
    • Symphysodon aequifasciatus haraldi : discus bleu et sa variante Royal bleu (vermicules bleus horizontaux), qui serait considérée comme une sous-espèce de S. aequifasciatus haraldi, et à la base de nombreuses variétés
    • Symphysodon aequifasciatus axelrodi : discus brun, et sa variante rouge (Rio Madeira), à l’origine (a priori) des souches rouges unis actuellement en vogue.

    Par la suite de nombreuses variétés sauvages on été nommées selon le lieu géographique de leur zone de pêche, ce qui complique bien les choses pour les néophytes.

    C’est cette dernière espèce  (Symphysodon aequifasciatus) qui a donné les premiers discus d’élevage dont les discus turquoise, les pigeon blood, marlboro, etc.

En 2011, une étude génétique de grande ampleur est menée et publiée par Manuella Villar Amado, Izeni P. Farias et Tomas Hrbek dans “International Journal of Evolutionary Biology” : “A molecular perspective on systematics and classification Amazonian Discus fishes of the genus Symphosydon“.  Leur étude porte sur 336 discus sauvages prélevés dans 24 sites couvrant l’intégralité de l’aire de répartition du genre Symphysodon et présente des conclusions intéressantes. 


Pour résumer, les auteurs concluent que le genre Symphysodon est composé de 5 espèces (“Evolutionary Significant Units” ou “Unités Significatives d’Evolution”) :

  • Symphysodon discus
  • Symphysodon tarzoo
  • Symphysodon aequifasciatus
  • Symphysodon sp. 1 phénotype bleu
  • Symphysodon sp. 2 phénotype du groupe “Xingu”
Distribution and collecting areas of phenotypes of the genus Symphysodon.
Distribution and collecting areas of phenotypes of the genus Symphysodon.

Distribution and collecting areas of phenotypes of the genus Symphysodon. Numbers represent: (1) Tabatinga (Calderão River), (2) lower Jutaí River, (3) Lake Santa Maria (Japurá River), (4) Bauana (Juruá River), (5) Igarapé Bowona (Tefé River), (6) Lake Coari (Coari River), (7) Lake Castanho (Purus River), (8) Lake Manacapuru (Manacapuru River), (9) Iranduba/Mamuri (Solimões River), (10) lower Demini River, (11) Igarapé Bui-Bui (Negro River), (12) Novo Airão (Negro River), (13) Novo Aripuanã-Acari (Madeira River), (14) Nova Olinda do Norte (Madeira River), (15) central Abacaxis River, (16) Maues (Maués River), (17) Itapiranga (Uatumã River), (18) Nhamundá (Nhamundá River), (19) Porto Trombetas (Trombetas River), (20) Belterra (Tapajós River), (21) Lake Grande (Amazonas River), (22) Igarapé Arapiranga (Jari River), (23) Vitória do Xingu (Xingu River), and (24) Cametá (Tocantins River). Colors correspond to the phenotypes analyzed in this study: green = green phenotype; blue = blue phenotype; black = Heckel phenotype; yellow = abacaxi phenotype; red = brown phenotype; pink = Xingu clade. Localities 13/14 and 18 contained the “abacaxi” and “brown” phenotypes and the “Heckel” and “brown” phenotypes, respectively.

Symphysodon discus

Discus Heckel
Discus Heckel
Source: Juan Carlos Nieto Hernandez

Symphysodon discus (décrit par Heckel en 1840)

Correspond aux descriptions des phénotypes Heckel et Abacaxi.

Il se reconnait très facilement à ses bandes transversales caractéristiques ; plus particulièrement les première (au niveau de l’œil), cinquième (au milieu du corps) et neuvième (au niveau du pédoncule caudal) sont d’une coloration soutenue.

Ces discus sont localisés à l’ouest du plateau guyannais, Rio Negro, têtes de bassin des rivières Uatuma, Nhamunda et Trombetas, ouest du plateau brésilien, rivière Abacaxis et affluents aux eaux noires de la rivière Madeira. Ils vivent dans une eau “noire” (pH variant entre 3.2 et 4.5, conductivité inférieure à 10 microsiemens/cm).

Synonyme: Symphysodon discus willischwartzi (décrit par Warren E. Burgess en 1981)

Symphysodon tarzoo

Symphysodon tarzoo rio Japura
Symphysodon tarzoo rio Japura
Source: Rmmoura

Symphysodon tarzoo (décrit par Lyons en 1959)

Correspond au phénotype vert de l’ouest amazonien, bassin versant à l’ouest de “l’Arche de Purus” (une crête relativement basse qui s’élève au milieu du continent Sud Américain allant du nord au sud et divisant le flux de l’Amazone à l’est vers l’Atlantique et à l’ouest vers les Andes.)

Le lac et le fleuve Téfé sont l’habitat naturel de la variété du même nom. Ces discus sont célèbres pour les points rouge intense recouvrant plus ou moins la partie postérieure de leur corps.

Synonymes (au moins partiellement) :

  • Symphysodon discus var. aequifasciatus décrit par Pellegrin en 1903
  • Symphysodon discus tarzoo décrit par Lyons en 1959
  • Symphysodon aequifasciatus aequifasciatus décrit par Schultz en 1960
  • Symphysodon aequifasciatus haraldi décrit par Schultz en 1960 (sous l’hypothèse que la localisation — Benjamin Constant— du rapport de Schultz soit correcte)
  • Symphysodon aequifasciatus de Bleher et al. en 2007

Symphysodon aequifasciatus

Symphysodon Aequifasciata Axelrodi
Symphysodon Aequifasciata Axelrodi

Symphysodon aequifasciatus (décrit par Pellegrin en 1904)

Correspond au phénotype brun localisé dans l’est amazonien, le bas Amazone et les affluents situés à l’est de la confluence entre les rio Negro et Solimoes. 

C’est le discus le plus répandu dans les aquariums d’amateurs dans les années 1960-70.
Parmi les variétés de ce phénotype, on retrouve les Alenquer, les Nhamunda et les Curipera.


Synonyme (au moins partiellement) :

  • Symphysodon discus var. aequifasciatus décrit par Pellegrin en 1904
  • Symphysodon aequifasciatus axelrodi décrit par Schultz en 1960
  • Symphysodon haraldi décrit par Bleher et al. en 2007

Symphysodon sp. 1 phénotype bleu

Symphysodon sp1 phénotype bleu
Symphysodon sp1 phénotype bleu

Symphysodon sp. 1 “Blue phenotype” 

Correspond au phénotype bleu, localisé au centre de l’Amazone, bassin versant à l’est de “l’Arche de Purus” (une crête relativement basse qui s’élève au milieu du continent sud américain allant du nord au sud et divisant le flux de l’Amazone à l’est vers l’Atlantique et à l’ouest vers les Andes.), affluents à l’ouest de la confluence entre les rio Negro et Solimoes.


Synonyme (au moins partiellement) :

  • Symphysodon aequifasciatus décrit par Ready en 2006;
  • Symphysodon haraldi décrit par Bleher en 2007

Symphysodon sp. 2 phénotype groupe "Xingu"

Symphysodon sp2 phénotype Xingu
Symphysodon sp2 phénotype Xingu

Symphysodon sp. 2 “Xingu phenotype” 

Correspond au phénotype du groupe “Xingu”, localisé à l’Est du plateau brésilien, basses rivières Tocantins et Xingu.

Ces discus possèdent un corps de couleur brune pouvant varier du jaune au rougeâtre d’aspect plutôt uni, avec peu de motifs couleur bleue. 

Ces discus sont relativement difficiles à trouver en importation dans le commerce, mais un  éleveur hongroie semble connaître du succès dans la reproduction de cette variété.
Sa page facebook  https://www.facebook.com/thexinguary/

Les discus d'élevage

La sélection a modifié fondamentalement l’aspect du Discus, tant la forme que la couleur.

Il y a trois grandes écoles :

  • l’américaine dont le pionnier est le défunt Mr. Jack Wattley qui créa la première variété moderne d’élevage, le discus turquoise;
  • l’allemande, qui a travaillé sur le renforcement du fond rouge des Turquoises, et sur une forme plus haute, parmi les éleveurs célèbres on peut citer le défunt Dr. Eduard Schmidt-Focke (inventeur de la variété Turquoise rouge), Mr. Heinz Stendker, son frère Jörg et les enfants de Heinz, Jörg et Volker Stendker  ;
  • l’asiatique, qui a travaillé au début dans la sélection des discus à tendance bleue et qui est maintenant à l’origine des souches pigeon, spotted, rouges unis. Parmi les éleveurs de cette école, nous pouvons citer Mr. Sunny Lo Wing-Yat (de Hong Kong, inventeur de la variété turquoise brillant), le Dr. Lin, Mr. Kitti Phanaitthi (inventeur de la variété Pigeon Blood), Mr Shaifullah Yeng et Mr. Wayne NG

Il a été constaté qu’il était plus facile de fixer une caractéristique de couleur plutôt qu’une forme :

  • Le docteur Eduard Schmidt-Focke, le père du discus allemand, a recherché au début une forme la plus discoïdale possible, avec une coloration rouge.
  • Le Hi-Body dont le diamètre vertical est plus important a ainsi fait son apparition en Allemagne.
  • L’Américain Jack Wattley , a été le premier à sélectionner le célèbre Turquoise Rouge, vermicules bleues sur fond rouge, puis les Turquoises “Hi-Fin”, possédant des nageoires dorsales et anales très hautes.

Depuis une vingtaine d’années maintenant, en plus des variétés Turquoises bleus et Turquoises rouges, d’autres mutations de couleurs sont apparues dont les appellations, données par les éleveurs, font souvent preuve d’une certaine fantaisie. Il est bien difficile de s’en sortir sans erreurs, tant certaines souches sont issues de croisements complexes :

  • Les bleus, Cobalts, Cerulea, plus ou moins unis, métalliques.
  • Les jaunes : Pigeon Blood et « dérivés », dont sont issus les variétés rouges (Marlboro) et blanches (Pigeon White).
  • Les « spotted », caractérisés par la présence de points rouges (Leopard, Pearl, spotted)
  • Les Snake-skins, aux 14 barres et aux vermicules plus fines, qui se déclinent aujourd’hui dans toutes les « couleurs », dont le blanc, le gris nacré et le rose (White Basic, Sunrises, White and Red…)

Afin de vous présenter l’étendue des “robes” que peuvent arborez les discus, vous trouverez ci-dessous les catégories retenues par notre partenaire le Club EDA pour l’organisation de son concours, le Paris Grigny Discus Show 2019.

#104 - 1st place Turquoise - Na Discus Malaysia / Chen's Discus (United Kingdom)

Discus turquoise ligné

La catégorie « discus Turquoises Lignés » comprend les variétés turquoise rouge et turquoise bleu.

Ces deux variétés à patrons larges sont les plus anciennes sélectionnées par l’homme.
Les premiers turquoises bleus (première variété moderne d’élevage) furent sélectionnés vers 1970 par Mr Jack Wattley à partir de discus sauvages.
La variété turquoises rouges fut obtenue vers 1975 par le Docteur Eduard Schmidt-Focke en croisant un discus sauvage bleu du Lago Manacapurû avecun discus sauvage brun.

#6 - 1er place Catégorie Bleu Uni - NA Discus Malaysia / Chen's Discus (United Kingdom)

Discus uni

Cette catégorie regroupe les discus dont le patron est uniforme : vert, bleu, orange, jaune à l'exception des rouges.

Cette catégorie inclut notamment :

  • la variété « cobalt » qui fût sélectionnée dans les années 1970 par le Docteur Charles Wall,
  • la variété « Bleu Diamond » apparue dans les années 1990,
  • la variété « Snow White » apparue à la fin des années 1990

#304 - 1st place Catégorie Rouge - NA Discus Malaysia / Chen's Discus (United Kingdom)

Discus rouge

La catégorie « discus Rouge » regroupe des discus rouge à tête blanche ou jaune et les discus rouge uni. 

Cette catégorie comprend des variétés telles que :

  • les Red Brown,
  • les Red Golden,
  • les San Merah (également appelés Red Rose ou Virgin Red), apparus en 1998. Ils descendent du discus sauvage Red Curipera,
  • ...

#410 - 1st place Catégorie Patron FIn - Frédéric GOBERT / Jackson KEONG (France)

Discus à patrons fins

La catégorie "discus à patrons fins" comprend les discus portant un dessin (stries, points, tâches...) dont le patron est homogène sur l’ensemble de son corps.

Cette catégorie comprend des variétés telles que:

  • les Snakeskin, apparus vers 1994,,sont des discus d’origine asiatique vers 1994
  • les Pigeon Snakeskin,
  • les White Spotted Snakeskin,
  • les Golden Snakeskin,
  • les Leopard Snakeskin, issus de croisement entre des discus Leopard et des discus Snakeskin
  • ...

Discus à patrons larges

La catégorie "discus à patron large" comprend les discus portant un dessin (stries, points, tâches...) sur l'ensemble de leur corps.

La catégorie des discus à patron large comprend les variétés de type :

  • White Leopard,
  • Pigeon Blood,
  • Golden Leopard,
  • Leopard
  • ...

#603 - 1st place Ponctués / Punctuated - Jenny HARRIS / Michal BLAKEMORE (United Kingdom)

Discus ponctués

La catégorie "discus ponctués" ou "spotted" comprend notamment les discus de variété "red spotted".

#703 - 1st place Categorie Albinos / Semi-Albinos Jenny HARRIS / Michal BLAKEMORE (United Kingdom)

Discus albinos

La catégorie "discus albinos" ou "semi-albinos".

#804 - 1st place catégorie Open - NA Discus Malaysia / Chen's Discus (United Kingdom)

Discus "inclassables" / open

Cette catégorie regroupe les discus qui n'entrent pas dans les autres catégories.